Health

5 habitudes alimentaires qui profitent à votre santé mentale, selon une diététiste professionnelle

Written by admin

“Se concentrer sur” vous remettre en forme “et couper des aliments vous met dans un état d’esprit négatif et met l’accent sur la restriction”, déclare Kitty Broihier, MS, RD, LDPropriétaire de NutriComm Inc. “Le corps perçoit le discours intérieur négatif constant comme un stress, [and] un corps stressé aime s’accrocher à ses ressources« – ajoutant : « La graisse est une ressource pour notre corps.

5 façons dont le stress alimentaire affecte votre santé intestinale, votre humeur et plus encore, disent les spécialistes en psychologie de l’alimentation

Broihier vous recommande de « penser à ce que vous gagnerez » en mangeant plus sainement, « comme une meilleure santé, plus d’énergie et se sentir bien. Ces pensées positives facilitent les choix qui soutiennent vos objectifs, car ces choix ne sont pas aussi punitifs que la restriction alimentaire », poursuit Broihier. “Votre corps ne sentira pas stressé au processus, il se sentira en sécurité. Un corps qui se sent en sécurité est plus susceptible de mieux répondre à vos choix alimentaires sains et cela vous aidera à vous rapprocher de votre objectif.

Obtenez la santé @Reader’s Digest bulletin

Fruits et légumesmême les types qui sont transformés (comme les jus de fruits à 100 %), se sont avérés bénéfiques pour la santé mentale en influençant positivement la qualité du sommeil, la satisfaction de vivre, l’humeur, la créativité, l’estime de soi, le stress, l’anxiété, les symptômes dépressifs et l’état mental général. bien-être, selon une recherche de 2020 dans la revue à comité de lecture Nutriments.

“La plupart des gens savent que manger beaucoup de fruits et de légumes est bon pour nous”, déclare Broihier. “Ils fournissent des nutriments comme des vitamines et des minéraux, ainsi que des fibres et de l’eau. Ces choses sont impliquées dans de nombreuses réactions et processus chimiques dans notre corps qui soutiennent la fonction cérébrale, y compris l’alimentation des bactéries utiles dans notre microbiome intestinal.

Manger plus de cela peut améliorer votre santé intestinale, selon une nouvelle science

Nourrir correctement l’intestin est important pour le axe intestin-cerveau, un réseau de communication dans le corps qui relie les systèmes nerveux entérique et central. La recherche montre qu’un perturbation du tractus gastro-intestinal peut altérer la relation intestin-cerveau et avoir une influence négative sur l’humeur, la cognition et la santé mentale.

“La connexion intestin-cerveau repose sur un microbiome intestinal sain”, explique Broihier. “Les produits colorés contiennent également une grande variété de phytonutriments, qui, selon la recherche, sont liés à l’amélioration de la cognition, y compris la mémoire, l’humeur et la fonction exécutive – essentiellement, nos capacités à effectuer les tâches mentales de la vie quotidienne.”

Une étude a même trouvé manger jusqu’à 30 sortes de plantes différentes par semaine se traduit par une diversité microbiote intestinalce qui signifie que le corps possède une variété de bactéries saines qui favorisent la digestion et, par conséquent, le bien-être mental.

7 signes clairs que vous pourriez avoir un intestin malsain

En plus de manger une variété de fruits et de légumes, la recherche prouve consommer régulièrement du poisson peut améliorer la santé mentale et réduire le risque de démence. Il a été prouvé que les lipides et les acides gras essentiels présents dans le poisson diminuent le risque de dépression et préviennent le déclin mental et cognitif lié à l’âge. Harvard Santé suggère de consommer une ou deux portions de 3 onces de poisson gras par semaine comme le saumon, le hareng, le maquereau, les anchois et les sardines réduira le risque de dépression et de maladie d’Alzheimer, ainsi que les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.

Les 7 meilleurs poissons à manger et 5 à ne jamais manger

Selon un examen par le Revue internationale de recherche environnementale et de santé publiquesuite à une régime anti-inflammatoire une consommation élevée de légumes, de fruits et de poisson était associée à un risque réduit de dépression.

Alors que le poisson, les fruits et les légumes sont des aliments importants dans un régime anti-inflammatoire, l’incorporation d’autres aliments anti-inflammatoires est essentielle pour obtenir une variété de nutriments tels que les noix, les graines, les grains entiers et l’huile d’olive. Beaucoup de ces aliments contiennent des graisses saines comme les acides gras omega-3 se sont avérés bénéfiques pour la santé mentale en stimulant l’humeur, en diminuant les symptômes dépressifs et en réduisant le risque de développer des maladies neurologiques comme la démence.

À l’inverse, il est important de réduire la consommation d’aliments inflammatoires qui peuvent exacerber les symptômes de la dépression. Cela inclut le sucre ajouté, les sodas et la malbouffe. Les experts recommandent généralement de réduire la consommation de ces aliments afin de bénéficier à la santé mentale.

Pour plus de mises à jour de bien-être, suivez The Healthy sur Facebook, Instagramet Twitter. Continue de lire:

About the author

admin

Leave a Comment