Health

La pollution au mercure rend les canards plus susceptibles d’attraper la grippe aviaire : étude

Written by admin
On pense que les canards sont des super-diffuseurs de la grippe aviaire en partie parce qu'ils voyagent aussi loin qu'ils migrent

On pense que les canards sont des super-diffuseurs de la grippe aviaire en partie parce qu’ils voyagent aussi loin qu’ils migrent.

Les canards contaminés par la pollution au mercure sont beaucoup plus susceptibles de contracter la grippe aviaire, selon une étude publiée mercredi, indiquant une autre façon dont les changements d’origine humaine dans le monde naturel augmentent le risque de propagation des virus.

La grippe aviaire infecte rarement les humains, mais des épidémies persistantes aux États-Unis et au Royaume-Uni, entre autres pays, ont conduit à l’abattage de millions de volailles jusqu’à présent cette année.

On pense que les oiseaux aquatiques sauvages tels que les canards sont des super-diffuseurs du virus en partie parce qu’ils voyagent aussi loin qu’ils migrent, infectant potentiellement d’autres oiseaux en cours de route.

Pour la nouvelle étude, les scientifiques ont abattu près de 750 canards sauvages de 11 espèces différentes dans la baie de San Francisco en Californie, qui se trouve sur une voie migratoire qui s’étend de l’Alaska à la Patagonie.

Ils ont ensuite testé les canards pour contamination au mercure et s’ils étaient infectés par la grippe aviaire ou s’ils avaient des anticorps contre le virus dans leur système.

Les résultats, publiés dans la revue Actes de la Royal Society Bont montré que les canards contaminés au mercure étaient jusqu’à 3,5 fois plus susceptibles d’avoir eu la grippe aviaire à un moment donné au cours de la dernière année.

L’auteur principal de l’étude, Claire Teitelbaum, écologiste quantitative au USGS Eastern Ecological Science Center, a déclaré que la contamination par le mercure “peut supprimer le système immunitaire, et cela pourrait rendre plus probable l’infection par n’importe quoi, y compris la grippe”.

La baie de San Francisco est également un “point chaud important pour la contamination par le mercure en Amérique du Nord (…) en grande partie à cause de l’extraction de l’or historique, où le mercure faisait partie de ce processus”, a-t-elle déclaré à l’AFP.

Les canards ont cependant été testés négatifs à la souche hautement pathogène de grippe aviaire H5N1 qui a été détectée dans de nombreuses régions du monde.

Plus de grippe aviaire probable

Teitelbaum a déclaré que les épidémies de grippe aviaire aux États-Unis avaient ralenti au cours de l’été “parce que de nombreux oiseaux sauvages sont sur leurs lieux de reproduction” plus au nord.

Mais “comme ils commencent à redescendre, nous allons probablement voir beaucoup plus d’activité”, a-t-elle prévenu.

La propagation survient alors que les chercheurs sonnent de plus en plus l’alarme que changement climatiquela déforestation, l’élevage et d’autres facteurs induits par l’homme augmentent la probabilité que des virus passent des animaux aux humains.

Teitelbaum a déclaré qu ‘”il y a tellement de façons dont les humains ont historiquement modifié et continuent de modifier l’environnement naturel”.

La façon dont la pollution et la contamination affectent le risque de propagation des maladies n’est “qu’un autre lien que nous devons ajouter à notre vision plus holistique de ce qui se passe dans le monde”, a-t-elle déclaré.

Daniel Becker, un biologiste de l’Université de l’Oklahoma non impliqué dans la recherche, a salué l’étude “impressionnante”.

“Il y a étonnamment peu de travaux sur les concentrations de contaminants dans la faune et leur relation avec les maladies infectieuses”, en particulier pour les virus qui peuvent se transmettre aux humains comme la grippe aviaireil a dit.


La France abat plus de 600 000 volailles dans une nouvelle épidémie de grippe aviaire


Plus d’information:
Claire S. Teitelbaum et al, La prévalence des anticorps de la grippe aviaire augmente avec la contamination par le mercure chez les oiseaux aquatiques sauvages, Actes de la Royal Society B: Sciences biologiques (2022). DOI : 10.1098/rspb.2022.1312

© 2022 AFP

Citation: La pollution au mercure rend les canards plus susceptibles d’attraper la grippe aviaire : étude (2022, 7 septembre) récupérée le 7 septembre 2022 sur https://phys.org/news/2022-09-mercury-pollution-ducks-bird-flu.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. En dehors de toute utilisation loyale à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.

About the author

admin

Leave a Comment